Rechercher
  • Eléonore Thomas

Chiropraxie & Plagiocéphalie

Mis à jour : 14 déc. 2020

Les études scientifiques ont démontré que les déformations craniennes pouvaient évoluer spontanément ... mais en fonction du degré de leurs sévérités, la récupération de la forme du crâne n’est que partielle, incomplète et perdurent jusqu’à l’âge adulte.


Il est alors interessant de mettre en place des mesures spécifiques de traitement qui dépendent de l’âge de l’enfant et du degré de sévérité de la déformation crânienne.

Quand consulter son chiropracteur ?

  • En prévention vers 4-6 semaines au plus tard, de façon systématique.

On peut estimer, compte tenu de la prévalence importante des déformations crâniennes, que la prévention devrait être faite chez tous les enfants.

  • Rapidement dès les premiers signes ou même en cas de déformation avancée.

Il n’est jamais trop tard pour consulter. Même si les chances de récupérer l’esthétique de la forme du crâne s’amenuisent avec le temps, il s’agit surtout de traiter ce qui a causé la déformation, afin de limiter les troubles potentiellement associés et assurer un développement optimal à votre enfant. Voir l'article précédent sur les déformations craniennes.

Au vu des potentielles conséquences à court et long terme, on comprend l’importance de mieux prendre en charge les déformations crâniennes. En 2020, la HAS conseille la prise en charge précoce et la prévention. Plus le traitement est débuté précocement, plus la correction de la déformation crânienne sera efficace.



De la naissance jusqu’à 6 mois

Le traitement


Dans les premières semaines de vie, le crâne d’un bébé est très malléable et sa croissance osseuse rapide. C’est une période favorable pour traiter efficacement la déformation du crâne d’un bébé grâce à la mise en place d’une série de mesures spécifiques. L’implication des parents est essentielle dans le traitement de la tête plate. En effet si vous remarquez que votre enfant semble avoir une déformation du crâne, il est recommandé de consulter un spécialiste : pédiatre, chiropracteur, kiné.

Le praticien évaluera la forme de crâne du bébé de manière objective par la prise de mesure des indices crâniens. Au cabinet j'utilise le craniomètre de Babyskull pour faire les mesures, ce qui permet d'évaluer à chaque séance l'évolution :


La chiropraxie agira par des pressions douces pour libérer les sutures crâniennes et relâcher les tensions qui s’exercent sur le crâne du bébé.

Son action sur les structures osseuses, favorise l’expansion des os du crâne. Par son approche globale, le chiropracteur redonnera de la mobilité à l’ensemble des parties du corps en restrictions pour l’aider dans son développement psychomoteur. Séances possibles 1 fois par semaine jusqu'à observation / évaluation d'une nette amélioration.

La kinésithérapie permet de détendre les tensions des muscles du cou par des massages doux et des étirements ciblés. Elle peut être prescrite 2 fois / semaine.

Les traitements par la kinésithérapie et la chiropraxie sont COMPLÉMENTAIRES et très BÉNÉFIQUES pour le traitement des déformations crâniennes.


Comprendre les causes des plagiocéphalies permet de mieux les prévenir car les parents pourront être sensibilisés, adopter les bons gestes et consulter de façon précoce.


Le praticien prodiguera des conseils adaptés et personnalisés pour corriger la plagiocéphalie et/ou brachycéphalie de votre bébé.


Adopter les bons gestes


En phase d’éveil

  • Varier les positions du bébé et encourager les rotations de sa tête par des sollicitations sensorielles (visuelles, auditives, tactiles).

  • Tummy Time sous surveillance d'un parent : Favoriser le temps d’éveil sur le ventre est essentiel : La position sur le ventre élimine les pressions pouvant s’exercer sur le crâne du bébé lorsqu’il est sur le dos. Elle renforce les muscles du cou, du dos et des épaules, nécessaires pour atteindre les étapes de développement du bébé. La contraction de ces muscles permet la traction des os du crâne vers l’arrière pour aider à la correction du crâne. Une étude Hutchison et Al démontrent qu’un temps sur le ventre de moins de 5 min par jour est associé à l’apparition de plagiocéphalie à 6 semaines.



  • Réduire le temps prolongé sur le dos (éviter transat, cosy...).

  • Privilégier le portage du bébé dans les bras, en écharpe ou dans un porte bébé physiologique.

  • Préférer la motricité libre du bébé.

  • Réserver l’utilisation du cosy aux trajets en voiture.

  • Enlever les arches sur le tapis d’éveil : ils stimulent le regard du bébé dans une seule direction.

  • Pour l’usage du biberon, penser à alterner les côtés.

Plus d'info ici En phase de sommeil

  • Il est important de respecter la recommandation de faire dormir votre enfant sur le dos.

  • Alterner les positions de la tête du bébé, à droite et à gauche. Vous pouvez utiliser un cale bébé pour le faire dormir sur le coté.

  • Supprimer les coussins anti tête plate, qui limitent le mouvement de la tête du bébé.

  • Eviter de mettre le mobile au dessus de son visage : le placer sur les côtés (en alternant toutes les semaines) ou à ses pieds. En cas de veilleuse, objet accroché sur un côté du lit : alterner de côté toutes les semaines.

  • Si vous remarquez que votre enfant est fortement attiré par la porte de sa chambre ou par une fenêtre, ce qui entraine l'enfant à effectuer la même rotation de tête de manière prolongée : changer toutes les semaines votre enfant tête / pied dans son lit.



De 6 à 12 mois

Durant cette période, le crane des bébés devient moins malléable et la croissance osseuse est fortement ralenti. Corriger la forme du crâne devient alors difficile. Le choix du traitement dépend de la sévérité de la déformation crânienne : - Si la déformation cranienne est légère les mesures ci dessus peuvent être suivi. - Si la déformation cranienne est modérée ou sévère : Le traitement par orthèse crânienne doit être envisagé.

C’est le traitement de référence pour corriger efficacement les déformations crâniennes importante entre 6 et 12 mois.

Il consiste à remodeler le crâne du bébé en dirigeant sa croissance osseuse. A l’image du traitement orthodontique pour « redresser » les dents, l’orthèse crânienne oriente la correction de la forme du crâne.




Les orthèses crâniennes, ou « casques », sont apparues il y a plus de 30 ans pour traiter les déformations crâniennes positionnelles. Il n’y a pas encore de consensus scientifique sur leur efficacité (certaines études mettant en évidence une amélioration plus importante avec une orthèse qu’avec d’autres traitements, d’autres non), mais les parents sont unanimes pour dire que les progrès sont nets. Pour avoir plus d'info.

Idéalement, il est conseillé de poursuivre la kinésithérapie et la chiropraxie pendant le port du casque, afin d’aider le corps du bébé à gérer son développement malgré le poids supplémentaire du casque sur sa colonne.

De plus l’étude de Cabrera-Martos, 2016 (la seule sur le sujet) montre que la combinaison thérapie manuelle + kinésithérapie + casque a de meilleurs résultats que le port du casque seul en matière de récupération de l’asymétrie.

Après 12 mois

Le crâne du bébé devient rigide et sa croissance osseuse est très faible. Corriger une déformation crânienne devient compliqué. L’efficacité du traitement par casque est extrêmement réduite.

Peu de centre spécialisé propose la thérapie par orthèse crânienne après 12 mois.



N'hésitez pas à me contacter si vous avez des questions.


Sources

http://association-plagiocephalie-info-et-soutien.fr

https://baby-skull.com

https://www.associations-bebes-plagio.com

16 vues0 commentaire

Éléonore Thomas


Chiropracteure
 

Informations utiles

Liens utiles et partenaires

Drapeau anglais
Drapeau italien
  • Facebook Social Icon
  • Icône social Instagram
  • LinkedIn Social Icône

 © 2017 par Éléonore Thomas, chiropracteur. Créé avec Wix.com