Rechercher
  • Eléonore Thomas

La chiropraxie pour mieux dormir

Mis à jour : avr. 21

On passe 1/3 de notre temps à dormir, ce qui témoigne de l'importance du sommeil pour l'organisme, qui pour être récupérateur, doit être de qualité.

Il existe 3 positions allongées pour le sommeil : sur le ventre, sur le dos, sur le coté.


- Sur le ventre : le fait d'avoir la tête tournée à son maximum, imbrique les facettes articulaires de nos vertèbres cervicales, ce qui induit des tensions fortes au niveau des muscles du cou, de la trachée, de la déglutition, ainsi qu'une pression sur le thorax. A force cela peut entrainer : torticolis à répétitions, arthrose précoce, difficulté à respirer ... De plus la colonne lombaire se creuse et peut entrainer des douleurs de bas du dos. Les muscles ne pouvant rester contracter toute la nuit, on va changer de position à peu près toutes les 20 minutes, ce qui cause un sommeil agité.

- Sur le coté : en étant allongé sur le coté, la circulation se voit parfois gêner entrainant fourmillements dans la main, engourdissements du bras, douleurs de hanche ... c'est pourquoi il est difficile de rester plus de 30 minutes dans cette position. Avec un oreiller ou la couette entre les genoux, cela réduit considérablement la pression sur la colonne vertébrale et le bassin.

Le coté gauche permet une meilleure digestion et circulation, et évite les reflux.


- Sur le dos : c'est l'unique position symétrique, elle regroupe le maximum de conditions pour avoir le sommeil le plus réparateur. On remarque que les batteries sont plus rapidement et plus efficacement rechargées. Si vous avez des tensions au niveau des hanches ou des lombaires, vous pouvez mettre un coussin sous les genoux pour mieux supporter la courbure naturelle de la colonne vertébrale.

Le matin au réveil : placez-vous sur le côté, pliez les jambes, redressez-vous, en vous aidant de vos bras, et en laissant les jambes descendre en dehors du lit.

Le choix de l'oreiller est important, il permet de :

- Maintenir une courbure anatomique cervicale

- Exercer une traction bénéfique sur la colonne vertébrale, en décomprimant les disques intervertébraux qui vont pouvoir reconstituer leur réserve en eau, et reprendre ainsi leur volume initial.

- Avoir un sommeil réparateur car le système nerveux n’étant pas perturbé, nos batteries sont rechargées plus rapidement et plus complètement.

- Ouvrir les voies respiratoires supérieures, l’air inhalé peut pénétrer dans la trachée, et permet de diminuer les ronflements.



La qualité du matelas joue également un rôle essentiel. Une étude* faite par l’Australian Spinal Research Foundation (la Fondation Australienne de Recherche sur le Rachis Vertébral) a évalué l’effet de la chiropraxie sur l’insomnie.

L’étude rétrospective a porté sur 221 patients suivis par 15 docteurs en chiropraxie. Un tiers des 154 patients qui ont complété le questionnaire ont noté une amélioration immédiate de la qualité de leur sommeil après leur premier soin chiropratique. 20 patients souffrant d’insomnie chronique faisaient partis de l’étude. Ils ont noté un mieux dans certains paramètres du sommeil durant les 6 jours suivant leur ajustement. Si cette étude montre une relation entre l’amélioration du sommeil et l’ajustement chiropratique, il serait intéressant d’évaluer les problèmes d’insomnies sur une période plus longue avec un protocol de plusieurs ajustements. Les auteurs de l’étude recommandent de faire de plus amples recherches dans ce domaine. *Jennifer Jamison, PhD, EdD. Journal of Manipulative Physiological Therapy, 2005 Mar-Avr ; 28 (3) : 179-86 N'hésitez pas à me poser des questions en consultation pour des conseils plus personnalisés.

36 vues

Éléonore Thomas


Chiropracteur
 

Informazioni utili

Link utili e partner

Drapeau anglais
Drapeau italien
  • Facebook Social Icon
  • Icône social Instagram
  • LinkedIn Social Icône

 © 2017 par Éléonore Thomas, chiropracteur. Créé avec Wix.com